Pour l’entrepreneur ou le manager : émotions = danger

Le premier réflexe lorsque l’on entreprend ou que l’on manage, c’est de se couper de ses émotions afin de tout gérer tout maitriser, on pense que si quelque chose échappe à notre contrôle cela va partir en cacahuète! mais plus on contrôle moins on contrôle, on a peur d’être jugé on veut donner une impression de superman, superwoman. On devient très exigeant avec soi jusqu’à l’extrême c’est à dire ne plus être vraiment soi.

Mais voila, enfouir le négatif et faire comme si de rien n’était ne fonctionne qu’un temps, et pour certains (es) entreprendre ou manager est le parcours du combattant car cela fait émerger d’anciennes blessures récoltées le plus souvent avant l’age de 15 ans. Elles restent dans notre subconscient et n’attendent que de se réveiller et de peser sur notre joie et notre bonne humeur. Elles sont également le berceau de nos croyances limitantes que je développerais dans les prochains articles

Et si on regardait en face les émotions négatives

Ce sont souvent elles qui nous font prendre de la distance avec nos émotions, les 4 principales sont :

– la peur : la perception qu’une menace va bientôt arriver.

Le dégout : lorsque l’on est aigri, vis à vis de soi, vis à vis de l’autre ou d’une situation

Cela peut s’installer sans qu’on s’en aperçoive face à la répétition de situations dans lesquelles on prend sur soi. Dans son couple, au sein de sa famille, dans le travail, avec les collègues ou les amis, avec sa hiérarchie et même avec son équipe lorsqu’on est manager

Arrêter de faire l’autruche et prendre des décisions permet de sortir de cet état

La colère : le franchissement par une personne ou par soi-même d’une limite (valeur, règle…), elle est à mon sens la pire des émotions, elle est souvent incontrôlable et liée à l’égo, elle est le plus souvent liée avec une blessure passée, elle couve quelque part en nous tapie dans un coin prête à sortir, en travaillant sur cette blessure on peut se libérer de toute cette colère grâce à l’acupuncture émotionnelle

la tristesse : le sentiment de perdre ou d’avoir perdu quelque chose ou quelqu’un d’important pour soi. Cette émotion découle des autres comme la déception, le désespoir, le regret, le sentiment d’abandon, le rejet l’impuissance.

On peut également se sentir triste et seul en groupe ou avec sa famille

d’autres émotions négatives sont plutôt des combinaisons secondaires :

  • La déception : il peut s’agir de la déception que l’on ressent par rapport aux autres, il s’agit d’une blessure ancienne, le plus souvent la peur du rejet ou de la trahison. lorsque c’est vers soi même .  il faut reconsidérer la situation , changer les attentes et se fixer de nouveaux objectifs. Il faut en tirer les leçons pour les nouvelles expériences de ce type, il faut savoir changer vos objectifs en escomptant faire des progrès dans ce domaine. Se demander si avec un peu de patience et d’expérience , vos attentes  ne seront pas comblées. Les perfectionnistes se jugent tout le temps et se déçoivent beaucoup eux même. Plus on contrôle moins on contrôle la situation.
  • L’angoisse, l’anxiété : C’est un trouble émotionnel qui se manifeste par un sentiment d’insécurité. Il se manifeste par un sentiment de malaise, de terreur , de tension et de fort stress face à un danger indéterminé. il est source de nervosité , de soucis  et peut même entamer l’équilibre santé et psychologique des personnes atteintes.
  • La solitude : Il s’agit du sentiment de se sentir seul (e), séparé (e) des autres. Cette émotion peut être éprouvée même quand on est entouré de monde. on a l’impression de ne pas avoir établi de connections avec les autres. Mettre fin à la solitude reste la solution. Je pense qu’apprendre à s’aimer est la solution, souvent lorsque l’on a pas été aimé comme on l’aurait voulut par un parent/grand parent on pense qu’on ne mérite pas d’être aimé, et pas par soi même non plus
  • La culpabilité : Cette émotions fait partie de celles que l’on retrouve le plus dans les réactions humaines. Il s’agit de remords, de regrets, d’une colère contre soi-même.La culpabilité signifie que vous avez enfreint une règle, vos croyances le plus souvent familiales parfois devenues limitantes. Le perfectionniste se culpabilise souvent de ne pas avoir fait assez bien, de ne pas être assez beau, de ne pas avoir réagit comme il aurait fallu
  • La honte : il s’agit d’une humiliation causée ou ressentie face à un jugement de l’autre sur un aspect négatif de notre personnalité. La honte vous tétanise immédiatement  mais elle laisse aussi des séquelles par la suite. Ce souvenir indélébile, joue sur la confiance en soi. On peut réduire l’effet négatif de cette humiliation par une séance d’Emotional Freedom Technique, on remonte à la cause originelle et on efface tout effet. On se sent libéré, plus léger. Puis la peur que cela se reproduise disparaitra également
  • La frustration : On se sent impuissant face à un certain ressenti ou une certaine impression. Notre cerveau nous indique  que vous pouvons faire mieux que ce que nous sommes en train de faire ou d’ambitionner. un comportement plus flexible doit nous permettre de solutionner notre émotion de frustration. Pour moi il s’agit également d’une colère refoulée à l’intérieur, elle peut conduire à des douleurs chroniques ou la maladie.
  • Le mépris : Le mépris cache à la fois la colère et la peur. Il dissimule d’autres émotions telles la jalousie, la peine…. La colère révèle une insatisfaction ou une blessure  et la peur cache l’impossibilité d’assumer une douleur devant la personne méprisée. Pratiquer les accords toltèques en ne prêtant pas d’intentions aux autres, et en ne disant pas du mal permet de guérir en partie du mépris
  • La jalousie, l’envie : Les pires émotions avec la colère à mon sens car les 2 émotions peuvent se transformer en agressivité et altérer la relation que l’on peut avoir dans le milieu professionnel mais également avec nos proches, ceux qu’on aime. La jalousie semble ancrée dans l’estime de soi.Il faut donc améliorer les fondements de l’estime de vous. Elle peut aussi constituer un rempart pour protéger votre relation. La jalousie est la volonté de protéger ce qui est important pour vous. Identifier le pourquoi on a peur de perdre ce qui est important pour nous, le rejet dans l’enfance peut entraîner la jalousie par la suite. Pour l’envie , reconnaître cette émotion chez vous est un début de démarche constructive pour réduire ce sentiment. Cela permettra de déterminer de nouvelles priorités, de mettre le doigt sur ce qui est important pour vous. Cela peut permettre de découvrir d’autres domaines car l’envie est spécifique à un aspect de la vie d’une personne. Cela ouvre beaucoup de solutions de briller et d’être meilleur par soi même. Cesser de se comparer et recevoir pleinement ce qui nous arrive, ce que l’on bati, ce que l’on reçoit.
  • La rancune : Elle nous empêche d’oublier une situation passée et qui nous a fait ressentir une blessure.  C’est mettre sur les autres personnes la douleur ou la blessure que nous avons ressentie. Cela provoque un sentiment de mal être qui peut durer dans le temps.C’est une émotion qui n’est pas sortie et c’est pour cela qu’elle dure. Gardée en nous , elle prolonge notre mal-être et notre ressentiment. Elle fait grandement baisser notre énergie, elle nous met a fleur de peau. Analyser et traiter les traumatismes à l’origine de cette rancune, se respecter soi même et se faire respecter de l’autre sont la solution.
  • L’ingratitude : Certaines personnes sont incapables de faire preuve de gratitude  et sont incapables de nouer des relations saines et stables. Elles sont incapables de manifester de la reconnaissance. L’ingratitude reste un fléau social. Elle balaie les motivations, les résolutions. Elle peut détruire les liens sociaux, familiaux comme professionnels.

Dans des contextes professionnels et/ou personnels difficiles où le stress, la souffrance, l’anxiété, les ruminations imposent leur loi, il est néanmoins possible d’aller cueillir dans le quotidien les moments qui suscitent les émotions positives. On peut aussi créer les circonstances, travailler sur soi afin de retrouver l’équilibre, admettre la situation et accepter de se faire accompagner est la solution.

Lorsqu’on laisse les émotions négatives prendre le dessus, elles ont de plus en plus de mal à apparaitre dans notre vie je vous partage cette vidéo qui résume bien comment faire pour rester en équilibre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :